Chapitre 4. Après l'installation

4.1. Sélection du noyau

IPCop utilise le lanceur GRUB pour vous proposer un certain nombre de configurations du noyau Linux. Lors du démarrage, l'écran GRUB de sélection s'affiche.

Écran GRUB de sélection du noyau.

Vous disposez de cinq secondes pour stopper le lancement de la configuration par défaut en tapant sur une touche. Si vous ne choisissez pas de configuration, la machine démarre avec la configuration par défaut, c'est à dire celle nommée IPCop. Utilisez les touches flêchées pour choisir une autre configuration du noyau parmi celles proposées.

Avant de sélectionner une autre configuration, assurez-vous qu'elle est adaptée aux possibilités de votre machine.

Note Configuration de secours
 

La configuration IPCop est une configuration universelle ou configuration de secours . Si vous rencontrez un problème dans le fonctionnement d'IPCop avec un autre choix, revenez à cette configuration de secours.

GRUB est paramètré de sorte que le choix est conservé d'un redémarrage à l'autre. En d'autres termes, GRUB lancera toujours la dernière configuration choisie jusqu'à ce que vous la changiez vous-même à l'aide des touches flêchées.

Quatre configurations de noyau sont disponibles :

IPCop

Cette configuration noyau convient aux machines à processeur unique dont la carte mère ne supporte pas l'ACPI (Advanced Configuration and Power Interface), voyez plus bas la discussion sur l'ACPI . Elle est la plus simple de toutes les configurations et devrait convenir à toutes les machines, y compris celles supportant les autres configurations.

IPCop SMP

Cette configuration noyau convient aux cartes mères disposant de plus d'un processeur (SMP signifie Symetric MultiProcessing). Choisissez cette configuration si votre carte mère possède plus d'un processeur. Si votre processeur dispose de l'hyperthreading vous utilisez plutŁt la configuration ACPI HT kernel .

IPCop (ACPI enabled)

L'ACPI, ou Advanced Control and Power Interface, permet à IPCop de surveiller certains paramètres de votre matériel tels que la qualité de l'alimentation et la température du processeur. En cas de nécessité, votre IPCop éteindra la machine sur laquelle il tourne pour protéger votre processeur et/ou votre carte mère. Pour cela, vous devez disposer d'une carte mère intégrant un composant de gestion de l'ACPI et un BIOS supportant l'ACPI. Vous devez également sélectionner la configuration noyau << IPCop ( ACPI enabled ) >> . Reportez-vous à la documentation de votre carte mère ou de votre ordinateur pour savoir si vous pouvez bénéficier de l'ACPI. Éventuellement, essayez de démarrer l'un des noyaux supportant l'ACPI et vérifiez la reconnaissance de l'ACPI par IPCop en vous identifiant en utilisateur root puis en lançant la commande :


            

dmesg|grep ^ACPI:
          
Vérifiez dans la sortie de cette commande que l'ACPI n'a pas levé d'erreur. Si une erreur apparaît, redémarrez la machine et sélectionnez une autre configuration noyau.

IPCop SMP (ACPI HT enabled)

Cette configuration du noyau supporte les processeurs disposant de l'hyperthreading, HT, SMP et de l'ACPI. Certains processeurs Intel supportent l'hyperthreading qui est traité comme une configuration SMP, multi-processeurs.

Une fois trouvée la bonne configuration du noyau, pressez la touche Entrée pour lancer IPCop.

4.1.1. Changer de configuration par défaut

<< Oui mais j'aimerais que mon IPCop démarre tout seul ! >> La dernière configuration choisie devient la configuration par défaut, jusqu'à ce que vous la modifiez vous-même.