1.5. Choisir et préparer le support d'installation

Téléchargez l'image ISO sur le site www.ipcop.org . Cette image fait environ 42 megaoctets. Avant tout autre chose, vous devrez comparer le checksum MD5 du fichier que vous venez de télécharger avec celle indiquée sur le site web d'IPCop.

Trois méthodes d'installation d'IPCop vous sont proposées. La matrice suivante détaille ces méthodes et les besoins de chacunes.

Tableau 1-2. Supports nécessaires à chaque méthode d'installation

Méthode Disquette de Démarrage Disquette de Pilotes Lecteur de CD Serveur FTP/Web
Démarrage CD N N O N
Démarrage Disquette puis CD O N O N
Démarrage Disquette puis Serveur FTP/Web O O N O

Si votre PC IPCop dispose d'un lecteur de CD et si le BIOS permet de démarrer du CD, vous pouvez utilisez la méthode << Démarrage CD >> pour l'installation. Le lecteur de CD pourra être débranché à la fin de l'installation.

Si le PC IPCop ne peut pas démarrer depuis le CD, mais dispose d'un lecteur de CD et d'un lecteur de disquette, la méthode << Démarrage Disquette puis CD >> peut être utilisée. Les deux lecteurs peuvent être débranchés à la fin de l'installation. Néanmoins, si vous souhaitez pouvoir faire des sauvegardes de la configuration de votre IPCop, vous devrez laisser branché le lecteur de disquette.

Enfin si votre PC IPCop ne dispose que d'un lecteur de disquette ou si vous ne possédez pas de graveur de CD, la méthode << Démarrage Disquette puis Serveur FTP/Web >> doit être suivie. Encore une fois, le lecteur de disquette peut être débranché à la fin de l'installation. Néanmoins, si vous souhaitez pouvoir faire des sauvegardes de la configuration de votre IPCop, vous devrez conserver branché le lecteur de disquette.

1.5.1. Créer le CD

Si vous possédez un graveur de CD, utilisez votre utilitaire de gravure préféré pour transférer le contenu de l'image ISO sur un CD-ROM. Comprenez bien que l'image du CD IPCop correspond à l'image d'un CD entier. Il est souvent difficile de localiser l'option << Burn CD From ISO or Disk Image >> dans nombre de programmes de gravure de CD. Cette option peut ne pas se trouver dans le menu qui vous paraîtrait évident. Si le CD gravé ne contient qu'un seul fichier, il n'a pas été créé correctement.

1.5.2. Monter l'image ISO

Si vous ne possédez pas de graveur de CD, pas de problème. Vous pouvez tout de même installer IPCop mais vous devrez préalablement suivre les manipulations décrites dans les paragraphes suivants. Ces manipulations dépendent du matériel et des systèmes d'exploitation dont vous disposez sur vos autres ordinateurs.

1.5.2.1. Linux

Depuis un système Linux ou Unix, vous pouvez monter l'image du CD par les commandes suivantes :


          
#
 
losetup /dev/loop0 /path/to/IPCop/iso
        
dans laquelle /path/to/IPCop/iso est le chemin vers le fichier iso d'IPCop. Un lien est créé entre un périphérique << loop back >> et le fichier ISO d'IPCop.

          
#
 
mount -r -t iso9660 /dev/loop0 /mnt/cdrom
        
qui mounte le périphérique loop back dans un répertoire du système de fichiers *nix. Le contenu de l'image du CD-ROM est alors accessible dans le répertoire /mnt/cdrom . REMARQUE : sur la plupart des systèmes vous devez disposer des droits de l'utilisateur root ou utiliser la commande sudo pour être autorisé à monter un système de fichiers.

1.5.2.2. Windows

Il existe plusieurs programmes, tels que ISOBuster et WinImage, disponibles sur Internet permettant d'ouvrir et manipuler des images ISO. Récupérez l'un d'eux et suivez les instructions fournies avec pour ouvrir le fichier ISO d'IPCop.

1.5.2.3. Macintosh

Sur Macintosh OS X, l'utilitaire Apple's Disk Copy permet d'ouvrir une image ISO. Il n'existe apparemment pas d'utilitaire gratuit ou du domaine public pouvant ouvrir les images ISO d'IPCop sur un système Mac antérieur à OS X. Cependant, nombreux sont les programmes commerciaux de gravure de CD-ROM qui disposent de cette fonctionnalité. Si vous possédez un graveur de CD, vérifiez si le programme l'accompagnant peut le faire.

1.5.3. Création des disquettes à partir de leurs images

Si votre futur PC IPCop dispose d'un CD-ROM mais que son BIOS ne permet pas de démarrer d'un CD-ROM, vous devrez créer une disquette de démarrage. Si il ne possède pas de lecteur de CD-ROM, vous devrez créer une disquette de démarrage et une disquette de pilotes de périphériques. Les images de ces deux disquettes se trouvent dans le répertoire /images de l'image ISO.

1.5.3.1. Création des disquettes sous *nix et Macintosh OS X

Sous les systèmes Linux, Unix et Macintosh OS X, la création des disquettes peut se faire depuis la ligne de commande à l'aide de la commande dd :


          
#
 
dd if=/mnt/cdrom/images/boot-1.4.0.img of=/dev/fd0 bs=1k count=1440
        
Utilisez la même commande en faisant pointer le paramètre if= sur l'image de la disquette des pilotes de périphériques si cette dernière est nécessaire.

1.5.3.2. Création des disquettes sous Windows

Deux utilitaires sont fournis dans le répertoire /dosutils de l'image ISO et du CD. Il s'agit de rawrite.exe et rawwritewin.exe . Le premier est un outil DOS en ligne de commande vous permettant de créer les disquettes à partir des fichiers .img présents dans le répertoire /images . De même, rawwritewin.exe est un exécutable windows que vous pouvez lancer sous Windows pour créer ces disquettes à partir des mêmes images présentes sur le CD.

1.5.4. Mettre à disposition le fichier d'installation

Cette mise à disposition n'est nécessaire que si vous envisagez d'installer à partir d'une disquette bootable et d'un serveur FTP/Web. Vous trouverez dans le répertoire racine / de l'image ISO ou du CD un fichier nommé ipcop-1.4.0.tgz . Ce fichier contient une image compressée du disque dur d'une machine IPCop. Copiez ce fichier sur la machine qui hébergera le serveur Web ou FTP. Placez-le dans un endroit accessible par le serveur. Pendant l'installation, IPCop interrogera anonymement le serveur Web ou FTP. La plupart des serveurs ne permettent pas à un utilisateur anonyme d'accéder à un fichier en dehors de l'arborescence gérée par le serveur. Même si un répertoire apparaît au plus haut de l'arborescence du serveur, tel que le répertoire /pub , il se trouve quelque part ailleurs dans le système de fichiers de la machine, comme par exemple /anonftp/pub .

Si votre PC IPCop dispose de disque dur SCSI, vous devrez de la même façon rendre accessible le fichier scsidrv-1.4.0.img se trouvant dans le répertoire /images de l'image ISO.

Si c'est la première fois que vous établissez un réseau privé, changez l'adresse IP de la machine faisant office de serveur pour qu'elle appartienne au réseau privé VERT et qu'elle soit fixe. Ce changement n'est nécessaire que pour la durée de l'installation.

Si votre machine serveur est connectée à l'Internet, débranchez cette connexion et connectez physiquement ensemble votre PC IPCop et vos autres machines. Reportez-vous à l'annexe A , pour une présentation rapide des réseaux informatiques. Si vous souhaitez utiliser l'adresse 192.168.1.1 pour la machine IPCop, 192.168.1.2 est une bonne adresse pour le serveur. Assignez au moins temporairement une adresse IP statique au serveur. Un redémarrage des PC Windows est nécessaire à chaque modification de leur adresse IP.

Assurez-vous que le fichier d'installation d'IPCop est accessible par la commande FTP ou bien par un navigateur, même si vous devez faire cela depuis la machine serveur elle-même. Vous pouvez annuler le téléchargement du fichier ou fermer votre navigateur lorsque vous êtes sûr que le serveur répond correctement.